Sport et Citoyenneté Sport et Citoyenneté Sport and Citizenship Sport and Citizenship

image

Génèse

Il ressort de l’observation de la société les points suivants :
- La plupart des jeunes, des personnalités publiques et des citoyens en général ne s’engagent pas ou très peu pour une société plus juste et plus épanouissante.
- Le communautarisme et le manque d’identification à des valeurs républicaines communes (Démocratie, Fraternité…) progresse.
- La solidarité fait défaut dans une société individualiste, inégale et de plus en plus angoissée face à l’avenir.
- Les repères politiques, religieux, éducatifs et familiaux sont de moins en moins présents.
- Les hommes et les nations restent incapables de résoudre les conflits.
- Le manque de prise de conscience face aux problèmes majeurs de notre société liés à l’environnement, à la pauvreté, aux injustices de toutes sortent… devient préoccupant.
- Le pouvoir de l’image et des médias est mal contrôlé.

Si notre constat peut sembler noir, notre intention et nos objectifs n’en sont pas moins positifs. En effet, nous ne voulons pas nous contenter d’observer mais nous prenons le parti de la réflexion et de l’action concrète. Car nous croyons qu’un autre monde est possible !

Modestement, nous souhaitons nous demander si le sport, fait social, économique et médiatique majeur n’est pas un secteur qui pourrait posséder des outils pour y accéder !

 

 

 

Historique de Sport et Citoyenneté

 

Sport et Citoyenneté est née en septembre 2007 à Bruxelles, quelques mois seulement après l’adoption du Livre blanc sur le sport de la Commission européenne, véritable doctrine politique de l’Union dans ce domaine.

 

La création de notre structure résultait d’un triple constat :

  • Les citoyens s’intéressent peu aux activités des institutions européennes, qu’ils considèrent comme trop éloignées de leurs préoccupations quotidiennes.

  • A contrario, le sport fait partie des secteurs qui touchent le plus les citoyens : 40% des européens déclarent faire du sport une fois par semaine ; 700 000 associations sportives et 35 millions de bénévoles participent à son bon fonctionnement quotidien.

  • Le sport constitue une entrée particulièrement intéressante pouvant favoriser l’émergence d’une identité européenne commune, en raison des valeurs qu’il porte (fair-play, solidarité, dépassement de soi, respect des règles et de l’autre, etc.) et des multiples problématiques européennes qu’il épouse (inclusion sociale, volontariat, citoyenneté, mixité, etc.).

 

Sport et Citoyenneté s’attache donc depuis sa création à initier un dialogue civique européen dans le domaine du sport, fruit d'un travail de réflexions croisées et de mise en réseau de différents acteurs du sport européen : les pouvoirs publics, le mouvement sportif, mais aussi la société civile, le monde universitaire, le secteur économique et les acteurs associatifs.

 

Les réflexions produites sont portées ensuite à la connaissance des décideurs publics avec pour objectif que soit reconnue à l’échelle européenne une certaine spécificité du sport basée sur ses aspects sociaux, éducatifs et citoyens.

 

Notre think tank est aujourd’hui reconnu comme un interlocuteur privilégié des institutions européennes et intergouvernementales. Il bénéficie du soutien de la Commission européenne via son programme  «L’Europe pour les Citoyens ».

 

 


 

Quelques repères :

Septembre 2007 : création du think tank

Novembre 2007 : première revue Sport et Citoyenneté

Janvier 2009 : première conférence Sport et Citoyenneté au Parlement européen

Mars 2010 : dixième numéro de la revue Sport et Citoyenneté

Novembre 2010 : deuxième conférence Sport et Citoyenneté au Comité des Régions

Août 2011 : début du projet SPORT, soutenu par la Commission européenne

 



 



 

 

image
| Accueil | Mentions Légales |
 © 2007-2012 Sport et Citoyenneté ® Tous droits réservés  © 2003-2012 Anjou Formation ®